0825 822 295du lundi au samedi
Paris02:17
Papeete15:17
  • Version française
  • Version Suisse
Partager
Demande de devis PACMon compteContactBons plans
Vous êtes ici :
Accueil
>
Destinations
>
Pacifique Est
>
Iles Cook
>
Guide de voyage : Iles Cook
>
Histoire, culture et traditions

Culture et traditions aux Iles Cook

Découvrez l’histoire et la culture des Iles Cook

C’est au cours de la Grande Migration Polynésienne qui débuta environ 1500 ans avant notre ère, que s’est propagée la culture polynésienne aux Iles Cook. Depuis tous ces siècles, les populations de toutes les îles ont souhaité préserver la culture des îles Cook, sa tradition, son histoire et son héritage.

Ainsi aujourd’hui, les visiteurs pourront apprécier cette richesse d’une culture encore vive, authentique, et sincère. Laissez-vous emporter par la culture et les traditions des Iles Cook.

Voyage aux Iles Cook

Les origines des Iles Cook

Les îles Cook furent peuplées dès le VIIIe siècle par les habitants de la Polynésie Française et des Iles Samoa. Ces derniers arrivèrent dans de grands canoës nommés vakas, uniquement guidés par les étoiles et l’instinct. Leur chef Toi fit construire une grande route sur Rarotonga, formée de coraux et de calcaire. Aitutaki quant à elle fut seulement découverte en 900 par le chef Ru. Il faut attendre la fin du XVIe siècle pour voir l’arrivée des premiers européens. Les espagnols Alvaro de Mendana en 1595, puis Fernandez de Quiros en 1606, furent les premiers à entrevoir l’archipel.

Vieux voilier aux Iles Cook

L’époque coloniale aux Iles Cook

Le célèbre explorateur James Cook fut celui qui découvrit ces îles lors de son expédition dans le Pacifique pour le compte de la couronne britannique. Il découvrit Manuae en 1773, puis Palmerston, Tukutea, Mangaia et Atiu en 1777. Quelques années plus tard, en 1798, le capitaine du Bounty, William Blight, découvrit à son tour Aitutaki. Les missionnaires chrétiens arrivèrent rapidement et connurent un grand succès. Étonnamment, le nom actuel, Iles Cook, fut donné par les Russes, en l’honneur du Capitaine Cook en 1823. Auparavant, les Anglais avaient nommé l’archipel les Iles Hervey.

Voyages Iles Cook

Les Iles Cook contemporaines

En 1888, les îles Cook passèrent sous protectorat britannique. L’Angleterre coloniale craignant la domination française de la région depuis la voisine Tahiti. Puis le pays fut annexé par la Nouvelle-Zélande en 1901, et demeura sous son protectorat jusqu’en 1965, date à laquelle le pays devint une démocratie parlementaire, sous la conduite d’un premier ministre, et de l’œil attentif du grand frère de Nouvelle-Zélande. De nos jours, les Iles Cook sont gérées de façon autonome, mais toujours en libre association avec la Nouvelle-Zélande, qui gère notamment les questions de défense nationale.

Guide des Iles Cook

Les habitants des Iles Cook

La plupart des habitants, environ 87 %, sont des Maoris, tous sont de citoyenneté néo-zélandaise. Les jeunes migrent de plus en plus vers la Nouvelle-Zélande et l’Australie, pour des raisons économiques et notamment d’emplois. La population actuelle est d’environ 13 000 habitants dont plus de 72 % vivent sur l’île principale de Rarotonga. Les îles isolées du Nord sont les moins peuplées de toutes. Il faut également savoir que la population expatriée est très importante. Ainsi, la Nouvelle-Zélande compte une communauté de plus de 60 000 personnes originaires des Iles Cook, de même que plus de 7 000 vivent en Australie. 

Iles Cook

La religion est le christianisme, avec une majorité de catholiques, protestants, et adventistes. L’anglais est la langue officielle à côté de langues polynésiennes.
Les influences polynésiennes font que le mode de vie est très détendu, la sieste reste d’ailleurs une tradition. De plus, les habitants sont d’une grande hospitalité, donnant de sincères sourires. La famille est très importante, les différentes générations vivent toutes ensemble. De plus, chaque tribu est « gouvernée » par un chef, le Ariki, à qui les habitants doivent un respect total et qui dispose d’une très grande influence

Danse aux Iles Cook

Les traditions aux Iles Cook

La danse est une de leurs passions, voilà pourquoi vous pourrez admirer un grand nombre de danses traditionnelles lors des spectacles se déroulant en soirée. Chaque île dispose d’ailleurs de sa propre danse, pratiquée dès le plus jeune âge. Les mouvements sont principalement sauvages et sensuels. On compte de nombreuses compétitions tout au long de l’année et sur toutes les îles. On retrouve également une chanson pour chaque île accompagnée de tambours, ce qui montre l’importance de la musique sur ce territoire.

Traditions aux Iles Cook

Le chant est partout présent dans la vie quotidienne. Les habitants aiment faire la fête et cela se remarque notamment à travers un certain nombre de festivals comme le Te Maeva Nui Festival. Ce dernier, un des favoris, est un festival de chants, danses et de sports.
Le tressage de chapeaux, nattes et paniers, la confection de costumes, la sculpture et les tatouages restent des traditions, vieilles de plus de 300 ans. On peut trouver des sculptures sur bois, hors des sentiers battus, à Rarotonga, comme la statue de Tangaroa, dieu de la fertilité. Les femmes fabriquent des tivaevae, sorte de patchwork, offerts afin de prouver son amitié ou son amour.

Artisanat aux Iles Cook

La tradition et l’économie d’aujourd’hui

La culture des perles noires est également très importante. On les trouve sur les îles de Manihiki et de Penrhyn. Notez que 4 années sont nécessaires afin d’aboutir à une seule perle.
Elle peut coûter très cher tout ou seulement quelques euros, cela dépend de son degré de perfection : taille, brillance et forme. Le tourisme, suivi de la pêche sont les principales activités économiques du pays. Cela favorise donc le développement de l’artisanat, des perles, et de la culture du pays en général.

Culture et traditions, découvrez l’histoire des Iles Cook
0 vote

Les Iles Cook en vidéo

Coup de coeur

@@right_legende@@10 bonnes raisons de visiter les Iles Cook

Pourquoi choisir les Iles Cook ? Qu’est ce qui fait la différence entre les Iles Cook et les autres îles paradisiaques de l’Océan Pacifique ? Quelles sont les activités, et les sites à ne pas manquer ?

Idées découvertes

Randonnée à VTT à Rarotonga

Iles Cook - Rarotonga - Randonnée VTT à RarotongaRandonnée à VTT à Rarotonga

Excursion

Explorer Rarotonga à VTT est une autre façon de visiter cette magnifique île haute. Vous êtes accompagnés de guides expérimentés, et avez le choix entre 3 options de durée.

Atiu Villas

Iles Cook - Atiu - Atiu Villas - Vue aérienneAtiu Villas

Hôtel 2 étoiles

Atiu Villas se trouve au centre de la petite île d'Atiu. . Ce n'est pas un hôtel comme les autres, mais vous apprécierez l'accueil sympathique.Cette île est accessible uniquement en avion depuis Rarotonga, ou en combiné avec Aitutaki. Atiu Villas se situe à 15 minutes en voiture de l'aéroport, ou 4 minutes du village principal.

Excursion à Aitutaki

Iles Cook - Aitutaki - Excursion à AitutakiExcursion à Aitutaki

Excursion

Si votre temps est compté et que vous ne pouvez pas y passer quelques nuits, vous pouvez tout de même avoir un aperçu de Aitutaki et son superbe lagon, lors d'une excursion en avion à la journée.

Voyage de noces

Voyage de noces Iles Cook © CITCVoyage de noces aux Iles Cook

Parlez autour de vous, et faites le sondage, vous verrez que peu de gens situent les îles Cook sur une carte. Rares sont ceux qui en ont même entendu ...

Images des Iles Cook
  • Iles Cook - Aitutaki © Air Rarotonga
  • Iles Cook - Aitutaki © Air Rarotonga
  • Iles Cook - Aitutaki © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook - Aitutaki © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook © Cook Islands Tourism, David Kirkland
  • Iles Cook - Rarotonga © Cook Islands Tourism, David Kirkland